Tindouf : le poste frontalier Mustapha Benboulaid, un facteur d’attrait des investissements

Le Ministre de la Communication, Porte parole du Gouvernement, et Ministre de la Culture par intérim, Hassane Rabehi, a indiqué, vendredi à Tindouf, que le poste frontalier algéro-mauritanien "Mustapha Benboulaid" allait constituer un facteur d’attrait des investissements dans la région.

 S’exprimant lors de sa visite du poste, le ministre a affirmé que ce dernier "constituera un facteur d’attrait des investissements sur cet axe reliant Tindouf à la Mauritanie voisine, à la lumière de la détermination des directions de l’Algérie et de la Mauritanie de raffermir leurs liens de solidarité et de coopération dans tous les domaines".

"Il existe un cadre juridique organisé pouvant être exploité par les opérateurs économiques dans leurs démarches et visant à consolider les liens de solidarité et les relations commerciales entre les deux pays", a souligné M.Rabehi.

Il a salué, à ce propos, "les efforts des différentes institutions sécuritaires opérant au niveau de ce poste frontalier, qui de par la formation spéciale qu’elles ont reçue, sont à même de sécuriser le pays  contre toute atteinte, notamment à travers la contrebande et les trafics d’armes et de drogues".

Et de rassurer, dans ce contexte, que "le poste frontalier en question dispose d’équipements, de techniques et de spécialistes aptes à déjouer ces formes de criminalité et à assurer la sécurité du pays".

"Ce poste est en mesure d’immuniser les deux pays frères et de consacrer l’action commune entre les corps sécuritaires qui y opèrent aux côtés des Douanes des deux pays, et ce au service de leur stabilité et sécurité, en plus de renforcer les échanges économiques et commerciaux et de faciliter les circulations des personnes entre les deux pays", a ajouté le ministre.

Selon les données fournies à la délégation ministérielle, le poste frontalier "Mustapha Benboulaid" a permis, depuis son ouverture en aout 2018, de fluidifier la circulation des personnes et d’accroitre le flux des échanges économico-commerciaux bilatéraux.

Il a enregistré 52 opérations d’export en 2018 pour dépasser les 130 opérations d’exportation en 2019, a-t-on précisé.

M.Rabehi a fait savoir que le Gouvernement "souhaite que les opérateurs économiques, tout en veillant à leurs intérêts et ceux des populations des régions frontalières, contribuent au renforcement des liens de coopération et de solidarité entre les deux pays frères".

Sur un autre registre, et répondant à des questions de la presse sur le traitement des médias nationaux du processus des élections présidentielles, M.Rabehi a relevé que "les textes la concernant ont été définis par l’autorité qui en a la charge, selon des conditions connues de tous", avant de souligner que "les médias qui ont eu l’honneur de recevoir les candidats, et même le président de l’ANIE, se conforment jusque là dans leurs démarches aux critères arrêtés de transparence et de démocratie".

Au terme de cette tournée de travail de deux jours dans la wilaya de Tindouf, le ministre de la Communication, Porte parole du Gouvernement et ministre de la Culture par intérim, visitera une exploitation agricole privée au périmètre de "Oued Mehya", où il est prévue une action symbolique de plantation d’arbustes d’arganier, une espèce sylvicole répandue dans la région.