Le Ministre de la Communication évoque l'importance du dialogue dans la conjoncture que vit le pays

Le Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement et ministre de la Culture par intérim, Hassane Rabehi, a mis en avant, lundi à Alger, l'importance du dialogue dans la conjoncture que traverse le pays, et qui requière le rapprochement des idées et des vues, loin de la culture d'exclusion, pour permettre à l'Algérie d'aller de l'avant dans la concrétisation des aspirations de ses citoyens.

Intervenant lors de d'une conférence organisée par la Radio du Coran sur l'importance du dialogue, M. Rabehi a affirmé que "le dialogue en tant que principe civilisationnel est aujourd'hui, pour notre pays, une priorité dictée par la conjoncture que nous traversons ensemble, d'où l'importance du rapprochement des idées et des vues, loin de la culture d'exclusion et de marginalisation, qui n'apporte rien à l'Algérie pour aller de l'avant dans la concrétisation des aspirations de ses citoyens".

"Il faut instaurer un dialogue fédérateur au service de l'intérêt suprême du pays, loin des calculs étroits et intérêts particuliers", a déclaré M. Rabehi plaidant pour "un dialogue réunificateur des idées à la lumière de l'accompagnement de l'institution de l'Armée nationale populaire (ANP) et de la détermination de son Haut commandement à demeurer vigilants face aux manœuvres de ceux qui ne veulent pas le bien au peuple algérien".

Cet attachement de l'ANP et de son Haut commandement, a-t-il ajouté, "découle du référent novembriste authentique et constant et de la conviction quant à la nécessité impérieuse de la rupture avec tout ce qui est susceptible de nuire ou d'attenter à l'intégrité du pays et l'immunité de ses institutions souveraines".

A ce propos, le porte-parole du gouvernement a souligné que "l'action de l'Etat est focalisée sur le dialogue et la communication à travers l'intensification de la concertation entre les différents secteurs en vue de trouver une issue à la crise qui pèse sur le présent de l'Algérie sur tous les plans".

Après avoir rappelé que l'Etat était "prêt" pour que la rentrée sociale soit à la hauteur des aspirations du peuple, M. Rabehi a avertit qu'il (Etat) "saura faire face aux tentatives tendancieuses visant à faire perdurer la crise en oeuvrant à mettre en échec les idées éclairées à travers la propagande de la pensée unilatérale étroite, qui est loin de servir l'intérêt du pays".

Dans ce cadre, le ministre a tenu à saluer "les enfants valeureux de l'Algérie qui ont répondu à son appel pour la mission de médiation en faveur d'un dialogue basé sur la concertation responsable dont l'objectif est d'entamer une nouvelle page à travers l'organisation, dans les plus brefs délais, d'une élection présidentielle démocratique devant préserver l'avenir du pays contre les plans destructeurs des ennemis de l'Algérie.

Par ailleurs, le ministre a affirmé que "le secteur de la Communication, conscient des défis actuels, était à la hauteur de la responsabilité pour les relever et pour accompagner les initiatives et les efforts visant à consolider le dialogue et à le consacrer en tant que devoir national pour mener le pays à bon port".

Rabehi a valorisé, dans ce sens, les efforts des établissements du secteur, notamment la Radio du Coran, qui souffle aujourd'hui sa 29ème bougie, en faveur de l'information objective "à travers l'éclairage de l'opinion publique et la mise à nu des manœuvres suspicieuses visant à semer les mensonges pour susciter la division et la zizanie", a-t-il ajouté.