Le Ministre de la Communication affirme: "le règlement des problèmes du pays passe par une présidentielle à travers un dialogue "inclusif et constructif"

Le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Hassan Rabehi, a indiqué jeudi à Alger que le règlement des problèmes que rencontre l'Algérie passe par "l'organisation d'une élection présidentielle à travers un dialogue inclusif et constructif".

Lors d'une cérémonie à laquelle ont été conviés les directeurs du secteur au siège du ministère, à l'occasion de l'Aïd el-Adha, M. Rabehi a précisé que le peuple algérien "est convaincu que le règlement des problèmes du pays passe par l'élection", et ce, a-t-il dit, à travers un "dialogue sincère et démocratique".

"L'Etat accomplit son devoir à travers toutes ses institutions et tente de répondre aux revendications de tous les secteurs", a affirmé le ministre, saluant le rôle du Gouvernement actuel qui "s'emploie nuit et jour à satisfaire les exigences de la société dans tous les secteurs".

M. Rabehi a saisi l'occasion pour mettre en exergue l'importance de "l'amélioration du rendement du secteur".

Le Directeur général d'Algérie Presse Service (APS), Fakhreddine Beldi, le Directeur général de l'Entreprise publique de la télévision (EPTV), Salim Rebahi, la Directrice générale de la Radio algérienne, Nacera Cherid, le Directeur général du Centre international de presse (CIP), Tahar Beddiar, et le Directeur général du Centre national de documentation, de Presse, d'Image et d'Information (CNDPI), Mohamed Saïd Oussedik, ont pris part à la cérémonie.