Sit-in de journalistes à Alger: Le ministre de la Communication se rend sur place

Le ministre de la Communication, monsieur Djamel Kaouane, au sortir de l’APN après la séance de réponses du Premier ministre devant les députés, s’est rendu à la Place de la Liberté de la presse, rue Hassiba Benbouali, ou se tenait un sit-in de journalistes de la presse nationale.

Le ministre, qui est resté sur les lieux plus de cinq minutes, a salué certains présents et échangé, en toute convivialité, avec quelques journalistes sur place sur le principe de la liberté d’expression. Questionné par la presse, Monsieur Kaouane a tenu à rappeler que celle-ci était «garantie par la Constitution que le Président Bouteflika avait fait réviser», et qu’il était du droit des journalistes de la défendre.

Et le ministre d’enchaîner sur ce sujet, que «la liberté d’expression est une réalité indéniable qui est parfois entravée par certains représentants de l’administration qui ont du mal, parfois, à se mettre au diapason de la vision du Président en matière de liberté d’expression», a-t-il dit à ce propos.Rappelant, de fraîche date, le message fort du Président de la République à l’occasion de la Journée nationale de la presse, le 22 octobre 2018, le Ministre a tenu également à mettre en exergue «la manière dont le chef de l’Etat garantit la liberté de la presse, lui qui a tenu à préciser, par devant les journalistes algériens, qu’ils étaient «sous la protection de Dieu, de l’Etat et de la Loi».»