Prix Président

Le Ministre de la Communication insiste sur le droit des téléspectateurs africains à suivre "sans chantage" les compétitions sportives

Le ministre de la Communication, Djamel  Kaouane, a insisté, ce mardi, à Kigali, sur la nécessité d'une production de  contenus de "qualité" et le droit des téléspectateurs africains à suivre  "sans chantage" les compétitions sportives et ce, lors d'entretiens qu'il a  eus avec des responsables africains en marge de la 11ème session de  l'Assemblée générale de l'Union africaine de radiodiffusion (UAR).

M. Kaouane s'est entretenu, à cette occasion, avec la ministre rwandaise  des Affaires étrangères, Mme Louise Mushikiwabo qui a tenu à  "l'excellence des relations qui existent entre l'Algérie et le Rwanda".

Le ministre de la Communication a, par ailleurs, eu un entretien avec son  homologue ghanéen, avec lequel il a eu des "échanges sur les expériences  des deux pays en matière de développement audiovisuel et dans le domaine du  déploiement numérique". 

M. Kaouane a exprimé, à cet effet, "le vœu que l'expérience africaine en  matière de déploiement technologique et technique soit impérativement  accompagnée d'une production de contenus attractifs et de qualité, à la  hauteur de la richesse historique et culturelle du continent africain".

D'autre part, le ministre de la Communication a eu un échange de vues avec  le directeur général de l'UAR, Grégoire N'Djaka, ayant porté notamment sur  "la dynamique continentale en matière de généralisation de la Télévision  numérique terrestre (TNT), qui a pour horizon contraignant, en même temps  un challenge technologique, la date fixée à 2020, de l'arrêt de la  diffusion analogique".

A cet égard, M. Kaouane a invité l'UAR "en tant qu'acteur continentale  fédérateur, à s'investir pleinement dans la promotion et la protection du  droit de chaque citoyen africain à suivre les compétitions sportives  continentales sans avoir à subir le diktat et le chantage auquel est soumis  le téléspectateur africain".