Prix Président

Le président de la Commission de l’UA rend hommage au Président Bouteflika

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a rendu dimanche, 11 mars 2018, à Tlemcen un hommage appuyé" au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour son engagement panafricain et son "rôle pionnier" dans l’avènement de l’Union africaine, organisation continentale qui "est à l’origine des nombreuses réalisations et acquis dont l’Afrique est très fière".

M. Moussa Faki Mahamat a rendu cet hommage au président Bouteflika lors de sa visite à l’Institut panafricain des Sciences de l’Eau, de l’Energie et des Changements climatiques.

S’appuyant sur le nombre important des étudiants formés par l’Institut, Moussa Faki Mahamat a souligné que le "bon fonctionnement" de cet établissement "d’excellence", sa performance ainsi que la contribution "importante" qu’il ne cesse de pourvoir au service de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Afrique, "illustrent cet engagement de l’Algérie au plus haut niveau, et constituent un motif de satisfaction quant à la place qu’accorde l’Algérie à l’Afrique et à la défense de ses intérêts".

Le Président de la Commission de l’Union africaine a, en outre, exprimé sa "reconnaissance" pour les "efforts multiples" consentis par l’Algérie pour l’opérationnalisation de l’Institut panafricain en faisant remarquer que cet élan de solidarité de l’Algérie vis-à-vis de l’Afrique demeure une "source d’inspiration" dans le cadre de la réalisation des objectifs de l’Union africaine et de son Agenda 2063.

Par ailleurs, le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a salué l’engagement du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour la concrétisation de l’Institut africain de l’énergie et de l’eau (y compris les changements climatiques) ou PAUWES.

"J’adresse mes plus vifs remerciements à l’Algérie pour avoir abrité cet institut qui forme les cadres africains de demain", a-t-il déclaré au siège du PAUWES, invitant les étudiants africains présents à profiter de cet outil de formation, un projet phare de l’agenda 20/63 de l’UA car, a-t-il souligné, "vous êtes un spécimen de l’Afrique de demain pour laquelle nous sommes en train de poser les jalons de demain. C’est de cette manière que l’Afrique occupera sa place dans le concert des nations".